Gran Sanblé - Alfred Marie-Jeanne

Monde > Politique
2015-11-26 14:25:38
Elections CTM Martinique 2015
Gran Sanblé - Alfred Marie-Jeanne
Site webhttp://www.gransanble.com
Facebookhttps://www.facebook.com/gransanblemartinique
Twitter
Lien vers le programmehttp://www.gransanble.com/article/le-projet-du-gran-sanble-pour-faire-reussir-la-martinique
Agriculture
Agriculture
  • Construction d'un Centre d'Etude de la Pharmarcopée créole et de production de remèdes créoles
  • Dynamisation du Pôle d’Excellence Rural de Petit Galion qui doit devenir une vraie tête de filière horticole à vocation exportatrice
  • Renforcement de la Station d’Essais en Cultures Irriguées -SECI
  • Renforcement des secteurs maraîchers et des filières de l’élevage tout en soutenant les filières traditionnelles (banane, canne, rhum...)
  • Favoriser les circuits courts du producteur au consommateur
Agriculture biologique
  • Renforcement du Pôle Agroalimentaire Région Martinique (PARM) en insistant sur la dimension bio
Aménagement du territoire
  • Un document unique de programmation : le Plan d’Aménagement et de Développement Durable de Martinique (PADDMA), en lieu et place du SAR, du SRDEII Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation – Loi NOTRe adoptée le 7 août 2015 et de tous les autres schémas
  • Un programme de grands travaux
Transports
Aérien
Maritime
  • Développement du transport maritime de passagers
Multimodalité
Routes
  • Désenclavement routier du Nord : mise à deux voies de la RN1, prolongation du TCSP jusqu’à Schoelcher et à l’Université
Transports collectifs
Action culturelle
Culture
Archives
Bibliothèques
Enseignements artistiques
  • Lancement du Conservatoire de musique, Danse et Théâtre
Equipements culturels
  • Réalisation de l’Institut Martiniquais des arts, de la scène et du spectacle
  • Création du Laboratoire Numérique des Musiques Traditionnelles
Langues régionales
  • Création de l'Office de la Langue et de la Culture Créole
Musées
Protection du patrimoine
  • Assurer la maintenance du patrimoine de la Collectivité et élaborer une politique visant à la promotion d’un "BTP durable" en Martinique.
Economie
Développement économique
  • Assurer la relance par une politique de grands chantiers structurants : dynamiser l’activité par la demande et l’investissement productif
  • Obtenir un "choc de demande et d’investissement" de 3 à 5 % du PIB, soit entre 350 M€ et 425 M€
  • Mettre en cohérence la stratégie d’ouverture à l’international, et les contraintes liées à l’organisation du commerce international initié par la Commission Européenne (Accords de Partenariat Économique...)
Aides aux entreprises
  • Mise en place d’une politique d’aide à la structuration des petites entreprises via la constitution d’un véritable réseau martiniquais de petites entreprises et des artisans du BTP
Attractivité économique
  • Créer un cadre financier, pour installer la confiance dans le monde de l’entreprise et inciter les investisseurs martiniquais à investir en Martinique
Dialogue social
Economie sociale et solidaire
  • Créer un observatoire de l’Economie Sociale et Solidaire pour promouvoir et accompagner les coopératives, mutuelles, associations et les structures de l’insertion par l’économique
  • Accompagner la préfiguration du Plan de Développement de l'Economie Sociale et Solidaire pour promouvoir et accompagner les coopératives, mutuelles, et les associations
Economie numérique
  • Mieux réguler le réseau du Très Haut Débit, pour rompre ainsi avec la fracture numérique
Fiscalité
  • Faire de la fiscalité un levier pour l’investissement avec une remise à plat de la fiscalité locale (Octroi de mer régional, FIRT, CFE, CVAE, versement transport, etc), une évaluation et une refonte de l’ensemble des aides, incitations fiscales et exonérations (par secteur et zone géographique) pour compléter et optimiser le cadre actuel
  • Relancer le CRO (Comité Régional d’Orientation) de la Banque Publique d’Investissement -BPI pour mettre en place des outils spécifiques
  • Renforcer les capacités de Capital Développement
  • Réaliser un emprunt martiniquais obligataire de 200 à 250 millions sur 6 ans pour mettre en place des outils spécifiques (prêts, renforcement de capital développement...)
Coopération
Régionale
  • Poursuivre la concertation avec les institutions publiques et les acteurs privés de la Grande Caraïbe , en matière de prévention des risques naturels, de développement des énergies renouvelables, des actions de coopération médicale et scientifique
Internationale
Gouvernance
Démocratie
Ecologie
Biodiversité
  • Création du Centre Caribéen de la Mer au Robert (Pointe Melon)
Gestion de l'eau et assainissement
  • Programme d’ accompagnement des Communautés d’agglomération dans leur politique de modernisation des réseaux d’adduction d’eau potable, d’assainissement et de gestion des déchets
  • Améliorer l’approvisionnement de l'eau, en quantité, en qualité et à moindre coût à toute la population
Energies
  • Création d’une Technopole Énergétique en lien avec l’Université des Antilles et les investisseurs
Environnement
Risques majeurs
  • Mise en place d’un pôle de compétitivité en matière de gestion des catastrophes naturelles
  • Mise aux normes parasismiques des édifices publics
Education, enseignement supérieur, formation et emploi
Education
Enseignement supérieur
  • Création d’un second Pôle Universitaire dans le Nord dédié aux Sciences de la Terre, de la Mer et de l’Environnement en partenariat avec la Communauté d’Agglomération Cap Nord et l’Université des Antilles
  • Construction du Lycée Schoelcher (80 M€)
Emploi et formation professionnelle
  • Développement de formations professionnelles cohérentes débouchant sur une certification de compétences (faciliter l’accès et l’accompagnement à la VAE - Validation des Acquis de l’Expérience)
Jeunesse
  • Plan pour l’épanouissement de la Jeunesse avec la définition , avec le Rectorat, d’un nouveau système Éducation/Formation pour réduire le décrochage scolaire, un volet insertion, un volet emploi, un volet logement et un volet mobilité internationale
Logement
  • Accompagnement des communes dans leur politique d’habitat et de logement notamment, à travers les opérations de résorption de l’habitat insalubre et indigne.
Domaine maritime
Pêche
Ports
Social
Handicap
  • Impulser une politique de prise en charge de tous les handicaps
Petite enfance
Prévention et lutte contre les addictions/la violence
  • Promotion des structures de prise en charge des Jeunes victimes de la drogue
Santé
  • Contribuer à l’ amélioration de l’offre de soins, publique et privée sur tout le territoire martiniquais
Social
Seniors
  • Schéma Gérontologique
  • Centres de consultations gérontologiques
Sport
  • Lancer avec l’État le dialogue sur le plan pédagogique de l’Institut de Formation des Métiers et du Sport
  • Favoriser en intercommunalité des établissements multifonctionnels pour réduire les coûts de fonctionnement
  • Veiller à une amélioration d’une offre structurée pour répondre à la montée des pratiques auto-organisées (randonnée, vélo, sports aquatiques...)
Tourisme
Hébergement
Croisière
Evénementiel
Tourisme vert
  • Poursuivre la procédure de l’inscription de la Montagne Pelée et des Pitons du Carbet au patrimoine mondial de l’Unesco pour renforcer l’intérêt faunistique, floristique et scientifique de la Montagne Pelée et augmenter la visibilité internationale tant touristique qu’économique
Offre touristique
Tourisme d'affaires
  • 2015-10-05 09:25:46
    2015-11-26 14:25:38
  • Politique
    Français
  • Publique
    Publique
  • Creative Commons License CC-BY-SA 3.0 / GNU FDL

Commentaires

  • Bonjour.La lecture du programme Agriculture sous-entend "nous allons remettre une couche...de moyens"sur l'existant...même si cet existant ne donne pas de résultat.C'est du moins le triste constat que nous faisons,au risque de nous tromper. A aucun moment, dans aucune ligne, n'est prise en compte l'urgente nécessité de rendre le citoyen martiniquais acteur(producteur et consommateur) de son agriculture.Pourtant point besoin d'être issu d'HEC pour comprendre qu'il faut réactiver l'agriculture paysanne, redonner du sens à la vie des quartiers et des personnes,et redonner le goût du travail aux milliers d'allocataires du RSA, que l'on prend à témoin à chaque prise de parole.Nous en sommes en droit de connaître le contenu détaillé des programmes et l'identité es qualité des concepteurs. Malgré le formidable espoir, zot ké décivrè nou! Bien à vous.
    Posté 2015-12-26 03:12:54 par jean claude

Laisser un commentaire

Créer des tableaux comparatifs ou listes sur tout !

C'est gratuit et rapide de créer des tableaux originaux

Créer un tableau