Elections CTM Martinique 2015

Monde > Politique
3
2015-12-02 15:39:44

Les élections pour la Collectivité Territoriale de Martinique se dérouleront les 6 et 13 décembre 2015. L'objectif de ce tableau est de permettre de comparer de manière objective les programmes des différentes listes déclarées. Ce document est provisoire et est actualisé régulièrement.

Afin de réaliser un comparatif objectif des programmes, les propositions de chaque liste sont directement recopiées depuis les sites officiels des différents partis politiques (sans ajouter de point de vue, avis...).

Pour une visibilité intuitive et intéressante du tableau, les partis sont classés de gauche à droite en fonction de leur bord politique (gauche à gauche du tableau... et droite à droite du tableau).

Combat Ouvrier - Ghislaine Joachim-ArnaudMouvement des Travailleurs et Peuple Sans Voix de Martinique - Daniel GromatMartinique Citoyenne - Nathalie Jos - Olivier Jean-MarieGran Sanblé - Alfred Marie-JeanneNOU PEP LA - Marcellin NadeauEPMN - Serge LetchimyUDI - Philippe PetitLa Liste Départementale - Joseph VirassamyBa péyi a an chans - Yan Monplaisir
Site webhttp://www.combat-ouvrier.nethttp://www.martiniquecitoyenne.frhttp://www.gransanble.comhttp://www.noupepla.comhttp://www.epmn-martinique.fr/http://www.udi-martinique.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/joseph-virassamyhttp://www.ba-peyi-a-an-chans.fr
Facebookhttps://www.facebook.com/combat.ouvrierhttps://www.facebook.com/vwapepmatinik/https://www.facebook.com/martiniquecitoyennehttps://www.facebook.com/gransanblemartiniquehttps://www.facebook.com/NOU-PÈP-LA-854586444638059/timeline/https://www.facebook.com/Ensemble-Pour-une-Martinique-Nouvelle-1541918116093649https://www.facebook.com/martinique.udihttps://www.facebook.com/listedepartementale/photos/a.532370553592671.1073741827.532369310259462/532370396926020/?type=3https://www.facebook.com/pages/Ba-peyi-a-an-chans/1473163236309460
Twitterhttp://elections.combat-ouvrier.nethttps://twitter.com/marticitoyennehttps://twitter.com/NouPepLahttps://twitter.com/EPMN_https://twitter.com/udimartiniquehttps://twitter.com/Bapeyia_anchans
Lien vers le programmehttp://www.gransanble.com/article/le-projet-du-gran-sanble-pour-faire-reussir-la-martiniquehttp://www.noupepla.com/50-actions/http://www.epmn-martinique.fr/wp-content/uploads/2015/11/PROGRAMME-EPMN-vdef.pdfhttp://www.udi-martinique.fr/pages/notre-projet.htmlhttp://www.ba-peyi-a-an-chans.fr/#!le-programme-/b7mua
Agriculture
Agriculture
  • La terre à ceux qui la cultivent : réforme agraire et développement d'une agriculture de l'autosuffisance alimentaire
  • Construction d'un Centre d'Etude de la Pharmarcopée créole et de production de remèdes créoles
  • Dynamisation du Pôle d’Excellence Rural de Petit Galion qui doit devenir une vraie tête de filière horticole à vocation exportatrice
  • Renforcement de la Station d’Essais en Cultures Irriguées -SECI
  • Renforcement des secteurs maraîchers et des filières de l’élevage tout en soutenant les filières traditionnelles (banane, canne, rhum...)
  • Favoriser les circuits courts du producteur au consommateur
  • Créer des aides spécifiques et des prêts d’honneur pour les jeunes paysans qui s’orientent vers une agriculture raisonnée et des circuits courts
  • Lutter contre le déclassement des terres agricoles afin d'éviter la spéculation foncière : établir une cartographie sanitaire de l'état des sols
  • Privilégier l’attribution des aides aux productions qui œuvrent pour l’autosuffisance et la sécurité alimentaire
  • Sanctuariser 40 000 ha de terres agricoles à l’horizon 2020
  • Accroître les surfaces agricoles irriguées en réhabilitant les retenues collinaires et en mettant en œuvre un schéma directeur d’équipement en réseaux collectifs d’irrigation
  • Valoriser et labelliser des formes d’agriculture résilientes qui utilisent des méthodes agro écologiques propres à assurer des fonctions d’alimentation et de maintien du patrimoine foncier et culturel
  • Développement de cultures traditionnelles de niches avec par exemple le cacao ou le café , la création d’une économie circulaire privilégiant la production locale, la valorisation des plantes médicinales
  • Soutenir un programme global du désenclavement des terres agricoles
  • Expérimenter un autre modèle agricole fondé sur les innovations organisationnelles et les biotechnologies
  • Favoriser le développement des filières d’agro-transformation : bonification des taux de subvention pour investissements dans les ZAE, financement des plans de formation, financement de la R/D
  • Economie agricole et de pêche portée sur des filières de production aptes à soutenir une exportation économiquement viable
  • Prendre les aides
  • Développer les circuits courts afin d'assurer l'écoulement de la production locale
  • Structurer les filières agricoles afin de développer une véritable agro-économie
  • Encourager la diversification de l'agriculture afin d’améliorer l’autosuffisance alimentaire
Agriculture biologique
  • Renforcement du Pôle Agroalimentaire Région Martinique (PARM) en insistant sur la dimension bio
  • Encourager les productions bios et les jardins familiaux
  • Créer une banque de semences rustiques, locales "bio" avec sa propre certification et inciter à la création de filières "zéro chlordécone"
  • Aider à la mise en place d’une centrale d’achat et à l’organisation de la production d’intrants bio par les professionnels, en donnant la priorité d’achats aux entreprises locales
  • Soutenir le développement de l’agriculture biologique : créer un marché de gros permettant l’écoulement des produits ; soutenir financièrement les agriculteurs
  • Mettre en place le Projet "Martinique Bio" afin d'appuyer cette filière
  • Développer les cultures de plantes médicinales et aromatiques afin de développer ces filières d'avenir
  • Renforcer l'agro-transformation afin d'améliorer l'agro-économie biologique
Aménagement du territoire
  • Un document unique de programmation : le Plan d’Aménagement et de Développement Durable de Martinique (PADDMA), en lieu et place du SAR, du SRDEII Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation – Loi NOTRe adoptée le 7 août 2015 et de tous les autres schémas
  • Un programme de grands travaux
  • Révision du Schéma d’Aménagement Régional (SAR) et élaboration de documents d’urbanisme et de schémas qui y sont associés dans le respect de l’égalité territoriale et de la protection des espaces naturels
  • Inciter à la création d’éco-quartiers répondant à une bonne maitrise de la gestion de l’eau de l’énergie et des déplacements ainsi que la prévention des risques majeurs
  • Renforcer l’aide aux structures publiques et associatives qui œuvrent à préserver le patrimoine et qui pratiquent la veille contre les pollueurs.
  • Mettre en place une zone détaxée sur le centre-ville de Fort-de-France, Saint-Pierre et Anses D’Arlets
  • Sécuriser le secteur des transports et financer des médiateurs sur l’ensemble de l’île
  • Favoriser la création d’emplois dans le secteur de l’exploitation en transport
  • Développer tous les modes de déplacement doux écologiques et électriques par le biais d’expérimentations multiples
  • Expérimenter le cabotage dans le secteur du transport de matériaux
  • Mettre hors d’eau le Sud de la Martinique par des travaux hydrauliques entre Petit-Bourg et Rivière-Salée
  • Rester un département français à part entière
  • Zone Franche au centre-ville de Fort-de-France pour redynamiser les activités de commerce
  • Gratuité du parking à Fort-de-France pour répondre aux attentes des commerçants
  • Désengorgement de l'axe routier central par la construction du Pont de la Baie
Transports
Aérien
  • Aérien : accroître et étaler la desserte aérienne vers les marchés de l’Amérique du Nord, du Sud et la Grande Caraïbe et ainsi, développer l’offre aéroportuaire
  • Construire la piste d’atterrissage de secours à Basse-Pointe, utilisable en cas de catastrophe
  • Poursuivre le réaménagement de la zone d’activités de la SEMAIR
Maritime
  • Développement du transport maritime de passagers
  • Etendre le transport maritime sur la côte Caraïbe et expérimenter de nouvelles liaisons tout public permettant de mieux connecter le Nord et d’insuffler son développement
  • Créer des gares maritimes dont une à Vatable aux Trois-Ilets intégrée à une zone d’activités
  • Développer les solutions de transport maritime le long de la côte Caraïbe
Multimodalité
  • Développer une offre multimodale associant transport terrestre et maritime . Rationnaliser les mobilités.
  • Mettre en place Autorité Organisatrice du Transport Unique (AOTU) avant juillet 2016
  • Créer un "Pass Transport Unique" tous modes de transport confondus
  • Réorganiser le transport collectif en définissant un véritable système multimodal (TCSP, Taxicos, Ferries)
Routes
  • Désenclavement routier du Nord : mise à deux voies de la RN1, prolongation du TCSP jusqu’à Schoelcher et à l’Université
  • Développer un réseau de pistes cyclables selon un plan cohérent avec la topographie et les principaux sites à desservir en priorité par ce moyen
  • Décongestionner le Centre tout en désenclavant le Grand Nord par l’intérieur du pays : Route des Pitons reliant Case-Pilote à Robert/Lamentin avec des radiales vers Basse- Pointe/Sainte-Marie
  • Construire la route transversale Centre : Route de la Lézarde Union/Carrère
  • Lancer des travaux d’élargissement de la RN1 vers le grand nord en réalisant la portion jusqu’à Sainte-Marie
  • Poursuivre la construction du pont du Prêcheur
  • Aménager des pistes cyclables sur la RN5 Ducos/Sainte Luce/Trois-Ilets
  • Construire un viaduc de Fond Lahaye
  • désenclavement du Nord Caraïbe par la construction d’un viaduc à Schœlcher, quartier Fond Lahaye
  • Décongestion de la zone du Lamentin par la construction d’un pont entre Fort-de-France et Rivière-Salée
Transports collectifs
  • Réussir le lancement et l’exploitation du Transport en Commun en Site Propre
  • Accompagner la reconversion des transporteurs collectifs et leur professionnalisation vers de nouveaux métiers
  • Etendre le TCSP jusqu’à Rivière-Salée pour le Sud, jusqu’au Robert pour le Nord Atlantique et jusqu’à Schoelcher vers le campus pour le Nord Caraïbe
  • Créer un plan de sécurisation des populations en cas de catastrophe naturelle à l’échelle territoriale en utilisant les transports publics
  • Extension du TSCP vers le Robert et vers Rivière-Salée
Action culturelle
Culture
  • Accompagner significativement les associations culturelles dans leur administration et pour la réalisation de leurs projets d’utilité publique
  • Créer la Maison des Artistes
  • Poursuivre l’organisation de la Biennale Internationale des Arts Contemporain (BIAC) et le Salon du Livre de la Martinique
  • Soutenir la programmation et les missions de Tropiques Atrium comme outil phare de la diffusion culturelle de la collectivité
  • Développer la démocratie culturelle, lutter contre les inégalités de diffusion et les déserts culturels par la mise en réseau des opérateurs communaux avec Tropiques Atrium
  • Ouvrir un Bureau d’Accueil des Tournages (BAT)
  • Harmoniser et soutenir le calendrier des grandes manifestations sur l’ensemble du pays
  • Demande de subvention européenne en tant que Région Martinique
  • Créer le Circuit de mémoire par le développement de circuits historiques pour en faire une attraction touristique
  • Relancer le programme d'appui aux artistes et artisans d'art , pour redynamiser l'attractivité de notre destination
  • Réviser et optimiser les mission des Maisons de la Martinique (Paris, New-York et Bruxelles) pour dynamiser le rayonnement de la Martinique à l'international
  • Promouvoir un Festival de dimension internationale comme (par exemple, le Festival du film afro-caribéen et plus largement américain)
Archives
  • Valoriser et promouvoir les Archives Martiniquaises
Bibliothèques
Enseignements artistiques
  • Lancement du Conservatoire de musique, Danse et Théâtre
  • Mettre en place un schéma départemental des enseignements artistiques (Enseignement, valorisation de la production et diffusion de la création contemporaine)
  • Créer un conservatoire Territorial des arts
  • Amplifier les missions du Campus Caribéen des Arts
  • Créer un Conservatoire Martiniquais de la Musique des Arts
  • Créer un Conservatoire de Musique délivrant un diplôme d'Etat
  • Renforcer l'enseignement des Humanités Créoles dès le plus jeune âge
Equipements culturels
  • Réalisation de l’Institut Martiniquais des arts, de la scène et du spectacle
  • Création du Laboratoire Numérique des Musiques Traditionnelles
  • Créer le centre culturel du Grand Nord
  • Créer une salle modulable et polyvalente de 6 000 places
  • Création d'une salle d'envergure Zénith, polyvalente, accueillant des spectacles et congrès de dimension internationale, qui redonne à l'art et à la culture une place de choix dans le développement économique de l'île
  • Consacrer 1% du coût des constructions publiques aux réalisations artistiques
Langues régionales
  • Création de l'Office de la Langue et de la Culture Créole
Musées
  • Créer un réseau des Musées de la Martinique
  • Optimiser la réunion des musées pour définir le cadre global de notre politique muséale (promotion, fonctionnement, objectifs, développement et accessibilité)
  • Créer un Grand Musée des Civilisations aux Trois-Ilets
Protection du patrimoine
  • Assurer la maintenance du patrimoine de la Collectivité et élaborer une politique visant à la promotion d’un "BTP durable" en Martinique.
  • Appuyer la constitution des unités locales de promotion des traditions et du patrimoine pour consolider la cohésion sociale et appuyer le développement d’un tourisme culturel intégré
  • Mettre en place un programme de soutien à la restauration des maisons patrimoniales et élaborer un circuit touristique sur le mode d’habiter
Economie
Développement économique
  • Assurer la relance par une politique de grands chantiers structurants : dynamiser l’activité par la demande et l’investissement productif
  • Obtenir un "choc de demande et d’investissement" de 3 à 5 % du PIB, soit entre 350 M€ et 425 M€
  • Mettre en cohérence la stratégie d’ouverture à l’international, et les contraintes liées à l’organisation du commerce international initié par la Commission Européenne (Accords de Partenariat Économique...)
  • Participer à la création de centrales d'achat avec les professionnels des différents secteurs
  • Faciliter l’accès au prêt : mettre en place un comité de décision commun "Banques / CTM" pour accélérer les décisions
  • Mettre en place un fonds de préfinancement des subventions européennes
  • Poursuivre la construction de zones d’Activités Economiques
  • Construction d’une zone d’excellence et d’innovations tournée vers la promotion de la production locale de 230 ha à Ducos
  • Commencer par optimiser la gestion des fonds publics
  • Redonner à Fort-de-France sa place de Ville Capitale en la déclarant Zone Franche avec gratuité des parkings
  • Redynamiser la vie nocturne et du week-end
  • Soutenir la compétitivité de secteurs économiques-clés qui assureront une évolution pérenne à la Martinique
  • Remettre en place une véritable Agence Territoriale de Développement Economique, acteur opérationnel de la stratégie de développement du territoire
  • Promotionner le Programme "Label contre la vie chère" attribué aux entreprises au regard d'une charte déontologique dans le cadre de l'établissement de leurs prix
  • Proposer des investissements structurants répondant aux problématiques du pays et intégrée dans notre développements économique
  • Maintenir les mesures de protection de notre industrie locale et le soutien de son développement extérieur
Aides aux entreprises
  • Mise en place d’une politique d’aide à la structuration des petites entreprises via la constitution d’un véritable réseau martiniquais de petites entreprises et des artisans du BTP
  • Utiliser le droit d’"Allotir" pour favoriser l’accès aux marchés publics aux PME, aux entreprises respectueuses de l’environnement et du développement durable
  • Mener une action politique pour obtenir une législation fiscale locale et un système de protection sociale des travailleurs indépendants
  • Solvabiliser les TPE : Réformer le système de garantie financière en créant en partenariat avec des organismes bancaires, un fonds de garantie des créances détenues par les TPE auprès des institutions et des grandes entreprises
  • Créer un fonds d’avance des dettes fiscales et sociales des TPE
  • Créer 20 000 m2 en 6 ans en incubateurs, pépinières d’entreprises, hôtels d’entreprises et ateliers-relais sur tout le territoire connectées au très-haut débit et à tarifs privilégiés
  • Créer des groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ) pour accompagner les entreprises de très petites tailles dans la mutualisation de ressources
  • Mettre en place un Contrat Performance Martinique TPE/PME visant à déployer une démarche de Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des compétences dans les entreprises
  • Soutenir l’effort de formation des entreprises de moins de 10 salariés
  • Respecter les délais de paiement légaux des marchés et des subventions publics
  • Intervenir auprès de l’Etat afin d'activer les leviers fiscaux prévus dans le CICE afin d'alléger certaines charges sur les entreprises.
  • Constituer un réseau coordonné et efficace pour un accompagnement renforcé mais aussi simplifié des entreprises
  • Créer un guichet unique pour les déclarations fiscales, sociales et administratives avec assistance et conseil dans chaque section
  • Soutenir les dispositifs de parrrainagedes jeunes entrepreneurs
  • Promouvoir les espaces de co-working
  • Assurer une meilleure vigilance de l'application des lois sur la concurrence
Attractivité économique
  • Créer un cadre financier, pour installer la confiance dans le monde de l’entreprise et inciter les investisseurs martiniquais à investir en Martinique
  • Mettre en place une "Mission Territoriale des Martiniquais de l’Extérieur" (MTME) pour favoriser le réseautage d’affaires et solliciter l’investissement et l’engagement des Martiniquais de l’extérieur
  • Renforcer l’agence régionale de l’investissement - "Invest Martinique"
  • Créer l’Agence de Promotion de la Créativité Martiniquaise (comité d’expansion économique)
  • Développer et promouvoir, en local comme à l’international, le label
  • "Martinique, Terre de talents", identifier et conquérir des marchés de niche pour nos entreprises locales (café, cacao, manioc, rhum, 3D...)
  • Remettre sur pied une véritable Agence Régionale de Développement Economique , dotée de capacité stratégique
Dialogue social
  • Lutter pour la reconnaissance pleine et entière du fait syndical Martiniquais avec toutes ses implications
  • Déployer la validation de l’expérience du militantisme syndical salarié et employeur pour faciliter l’accès aux cursus universitaires permettant d’optimiser le dialogue social
  • Instaurer une Conférence du dialogue social territorial : élus CTM, organisations syndicales et patronales pour une approche partagée des projets de développement
  • Soutenir une politique "conditions de travail" visant la performance économique et sociale
  • Favoriser l’introduction de nouvelles pratiques managériales en accord avec les enjeux du développement durable et de la responsabilité sociétale
  • Refondre la politque RH vers le respect, la motivation et la mobilisation des agents vers l'excellence
  • Organiser des réunions de travail trimestrielles avec les représentants de salariés, de chefs d'entreprises et d'associations afin de tenir compte des problèmes rencontrés sur le terrain
  • Renforcer les dispositifs de formation au dialogue social pour les dirigeants et les syndicats de salariés
Economie sociale et solidaire
  • Créer un observatoire de l’Economie Sociale et Solidaire pour promouvoir et accompagner les coopératives, mutuelles, associations et les structures de l’insertion par l’économique
  • Accompagner la préfiguration du Plan de Développement de l'Economie Sociale et Solidaire pour promouvoir et accompagner les coopératives, mutuelles, et les associations
  • Développer l’économie sociale et solidaire : Intensifier l’aide logistique et l’appui financier à la création des Sociétés Coopératives et Participatives (SCOP), des Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif (SCIC) et d’Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP). Revoir les conditions des Partenariats Public-Privé
  • Définir un plan de développement de l’économie sociale et solidaire et soutenir les initiatives citoyennes solidaires
  • Renforcer l'appui aux associations par le doublement immédiat de la dotation qui leur est destinée afin de cimenter leurs actions de cohésion sociale
  • Faire le point sur les Maisons des associations et le rôle de la DDJS afin de mettre en place une plateforme claire d'accompagnement
  • Accompagner budgétairement les projets prioritaires : le désenclavement des petites exploitations agricoles familiales, le soutien aux épiceries solidaires, et le développement des circuits courts
  • Intégrer à ces projets des espaces de formation animés par les partenaires sociaux principes de gestion de budget, aide à la parentalité...) sur tout le territoire
Economie numérique
  • Mieux réguler le réseau du Très Haut Débit, pour rompre ainsi avec la fracture numérique
  • Développer des réseaux très haut débit numérique sur l’ensemble du territoire
  • Lancer le Programme de soutien à la modernisation des équipements scolaires (tablettes, tableaux blancs interactifs numériques..), et à la formation des outils informatiques
  • Promouvoir un système de e-learning (cours en ligne) dès le plus jeune âge
  • Faire des NTIC une filière d’excellence en partenariat avec des instituts de formation
  • Activer le Plan "Rattrapage Numérique Martinique" pour la modernisation des équipements des Cyber Bases et le renforcement de la couverture réseau et télécom
Fiscalité
  • Faire de la fiscalité un levier pour l’investissement avec une remise à plat de la fiscalité locale (Octroi de mer régional, FIRT, CFE, CVAE, versement transport, etc), une évaluation et une refonte de l’ensemble des aides, incitations fiscales et exonérations (par secteur et zone géographique) pour compléter et optimiser le cadre actuel
  • Relancer le CRO (Comité Régional d’Orientation) de la Banque Publique d’Investissement -BPI pour mettre en place des outils spécifiques
  • Renforcer les capacités de Capital Développement
  • Réaliser un emprunt martiniquais obligataire de 200 à 250 millions sur 6 ans pour mettre en place des outils spécifiques (prêts, renforcement de capital développement...)
  • Intervenir politiquement pour sortir du système de l’Agence Française de Développement (AFD) et favoriser la création d’un établissement de développement s’appuyant sur l’épargne locale.
  • Favoriser la création d'un établissement de développement s'appuyant sur la base de l'épargne locale
  • Soutenir les initiatives visant à développer les systèmes d'échanges locaux.
  • Soutenir les initiatives existantes et à venir visant à développer les systèmes d’échanges locaux et les monnaies complémentaires
  • Mettre en place un emprunt citoyen pour financer les grands travaux
  • Créer une zone franche économique expérimentale avec un port franc
  • Mettre en place un plan économique qui repose sur deux outils : la défiscalisation pour non seulement le financement de projets mais aussi l'allègement des charges
  • Maintenir la Prime de Vie chère aux fonctionnaires
  • Stabiliser les impôts locaux, la hausse atteint à ce jour 7% alors que la richesse produite atteint 1%
Coopération
Régionale
  • Poursuivre la concertation avec les institutions publiques et les acteurs privés de la Grande Caraïbe , en matière de prévention des risques naturels, de développement des énergies renouvelables, des actions de coopération médicale et scientifique
  • Créer un conseil des Antilles créolophones limitrophes regroupant les élus de Guadeloupe, Dominique, Sainte Lucie, Martinique et des représentants de la société civile de ces quatre pays
  • Ouvrir le pôle joaillerie en coopération avec le Brésil
  • Créer des programmes audiovisuels en connexion avec la Caraïbe
  • Développer les accords universitaires entre l’Université des Antilles et les Universités de la Caraïbe et des Amériques
  • Pépinière d’entreprises dédiée à la transition énergétique en lien avec les institutions caribéennes
  • Accéder au financement de la banque de la Caraïbe
  • Mettre en place un Erasmus-Caraïbe : jeunes étudiants, jeunes scolarisés, jeunes apprentis, jeunes entrepreneurs
  • Bâtir une politique cohérente de transferts de compétences avec nos voisins sur des thématiques identifiées (risques majeurs, numérique, développement durable, organisation de filières, etc.)
Internationale
  • Poursuivre les adhésions et notre représentation aux seins des instances internationales
  • Mettre en place d’un programme cadre de coopération internationale
  • Rester département et dans l'Europe
Gouvernance
Démocratie
  • Tirage au sort des candidats au sein de la population
  • Mise en place d'un mandat unique et non renouvelable
  • Organiser des rencontres citoyennes dans les sections, rendre compte de l’action des élus et recueillir les avis de la population sur les projets la concernant
  • Renforcer la collaboration entre les organismes consultatifs de la CTM, les établissements publics de coopération territoriale et la population
  • Expérimenter les modalités d’un budget participatif sur quelques domaines ciblés pour rendre les citoyens acteurs de la vie publique
  • Lutter pour la reconnaissance pleine et entière du fait syndical Martiniquais avec toutes ses implications.
  • Garantir une totale transparence dans l’attribution des aides et la gestion des dossiers soumis à la CTM
  • Réserver des séances plénières de l’assemblée pour rencontrer les élus (comices tributes)
  • Etablir un droit d’initiative populaire visant à interpeller les élus territoriaux sur leurs choix, leurs orientations ou leurs bilans.
  • Appliquer la Charte de Transparence de l'Action Publique pour l'orientation des politiques économiques, l'attribution des aides publiques, les missions des élus et l'embauche de personnels liés aux élus
  • Mettre en place d'un Comité d'attribution de subventions indépendant de la CTM afin d’assurer la parfaite objectivité des prises de décisions
  • Publier annuellement la liste de toute personne physique ou morale ayant bénéficié des aides et des liens éventuels avec des élus (
  • Actualiser tous les documents stratégiques du territoireet vulgariser leurs objectifs
  • Réduire le train de vie des élus (sur-classement voyages et véhicule de fonction non-systématiques)
  • Associer l'opposition aux discussions officielles du Comité Exécutif à titre informatif
  • Encourager le renouvellement citoyen une personne, un mandat, deux mandats maximum dans le temps
Ecologie
Biodiversité
  • Création du Centre Caribéen de la Mer au Robert (Pointe Melon)
  • Protéger et gérer la biodiversité : création d’aires protégées (réserves naturelles...) ; inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO des espaces naturels de Martinique ; gestion efficace et cohérente des espaces naturels et des forêts
  • Renforcer l’Observatoire de la biodiversité de la Martinique et l’action du Conservatoire Botanique de la Martinique
  • Réaliser des Zones d’Activités Economiques dédiées à la valorisation de la biodiversité
  • Mettre en place une Agence Martiniquaise de la Biodiversité qui serait la déclinaison locale de l’Agence Française de la Biodiversité créée par la nouvelle loi Biodiversité
  • Mettre en place une banque de semences pour les espèces protégées et menacées
  • Créer un parc naturel marin
  • Préservation de la biodiversité comme vecteur de développement social et économique
Gestion de l'eau et assainissement
  • Programme d’ accompagnement des Communautés d’agglomération dans leur politique de modernisation des réseaux d’adduction d’eau potable, d’assainissement et de gestion des déchets
  • Améliorer l’approvisionnement de l'eau, en quantité, en qualité et à moindre coût à toute la population
  • Equiper les bâtiments de la collectivité et des bénéficiaires des aides de la CTM, de systèmes de récupération d’eau de pluie et/ou de traitement des eaux grises
  • Mettre en place un chèque "récupération de l’eau de pluie"
  • Mettre en place un dispositif de prévention et de protection des montées des eaux pour les communes situées sur le littoral notamment par la plantation, la réhabilitation et l’entretien des mangroves et des rivières
  • Gérer l’ensemble du réseau d’eau potable en régie avec l’objectif de mieux maitriser le prix du service
  • Développer la gestion des eaux pluviales et l’entretien des cours d’eau et ravines
  • Créer un pôle de compétences en Martinique réunissant les acteurs les plus pertinents afin de développer l’expertise en appui aux collectivités, la formation des acteurs des filières et l’évaluation scientifique des projets soutenus
  • Mettre en œuvre des projets pilotes par des appels à manifestation d’intérêt et appels à projet
  • Soutenir et démultiplier la mise en activité de personnes en parcours d’insertion pour la gestion des berges des rivières
  • Faciliter la réhabilitation massive du parc d’assainissement individuel
  • Optimiser la gestion et le fonctionnement des services publics d’eau et d’assainissement au bénéfice de l’environnement et des usagers
  • Augmenter de 10 points les rendements des réseaux d’alimentation en eau potable dans les secteurs urbains défaillants
  • Reconstruire le réseau d'eau potable, vétuste depuis plus de 30 ans, afin de résorber les déperditions importantes, conséquence directe de l'augmentation du prix de l'eau
  • Accompagner la mise aux normes du réseau d'assainissement
Energies
  • Création d’une Technopole Énergétique en lien avec l’Université des Antilles et les investisseurs
  • Mettre en place un "chèque énergie"
  • Maitriser la production et la consommation liée aux énergies fossiles et privilégier toutes productions décarbonées
  • Inciter le développement d’un réseau de distribution d’électricité intelligent "Smart Grid"
  • Mettre en place des "microgrids ou micro réseaux"adaptés aux énergies renouvelables : panneaux solaires domestiques, réseau photovoltaïque, petit éolien domestique, petite hydraulique, sources marémotrices
  • Renouveler notre habilitation Energie permettant à la CTM de prendre les mesures et décisions en matière d’énergie pour parvenir à notre autonomie énergétique
  • Réduire la consommation d’énergie dans le bâti et l’espace public
  • Lancer une expérimentation de stockage de l’énergie renouvelable par batterie de stockage
  • Mettre en place un réseau de froid alimenté par une installation de conversion de la chaleur résiduelle récupérée sur des unités de production d’énergie (centrale EDF, usine d’incinération...)
  • Développer une filière durable capable de fabriquer, installer et maintenir 5 000 à 6 000 chauffe-eaux solaires par an. Objectif : 40% des logements martiniquais équipés d’un chauffe-eau solaire en 2020, puis 60% en 2025, et 80 % en 2030
  • Alimenter l’éclairage public des routes de Martinique par l’énergie solaire
  • Développer le transport électrique en zone insulaire : un bateau électrique dans la baie de Genipa, un bus électrique sur la zone de la Caravelle, la création de zones décarbonées, l’utilisation de vélos électriques sur des sites patrimoniaux (Saint-Pierre), site urbain (Fort-de-France), site touristique (Trois-Ilets, Marin, Robert)
  • Créer un Centre de Transition Energétique (pépinière d’entreprises dédiée à la transition énergétique – Bellefontaine)
  • Encourager la construction de bâtiments à énergie positive
  • Augmenter la limite d’injonction de 30% des énergies renouvelables (EnR) intermittentes sur le réseau
  • Soutenir les démarches du territoire à énergie positive et éco-quartier durable
  • Soutenir un programme de lutte contre la précarité énergétique à destination des publics fragilisés
  • Accompagner les initiatives dans le domaine de la transition énergétique afin de viser l'autonomie
  • Mettre en place un Plan Energies Alternatives pour équiper tous les établissements recevant du public
  • Développer un Pôle de développement des énergies alternatives à la Caravelle
Environnement
  • Créer un "Agenda 21 caribéen du développement durable
  • Impliquer la CTM dans les actions juridiques dans les cas de dégradation de l’environnement
-Aménager les sites patrimoniaux

=> la remise en état des sentiers de randonnée pour doter la Martinique d’un nouvel atout touristique (création d’un sentier de grande randonnée - GR)

=>la mise en œuvre du Grand Saint-Pierre et de l’Embellie Trois-Ilets

=>le réaménagement de l’Aileron

=>l’aménagement et entretien des points de vue

-Déclarer le grand nord Pôle d’excellence de la Croissance verte avec la Biodiversité et les énergies renouvelables.

-Développer une brigade verte pour la trame verte et bleue

-Soutenir les projets d’exploitation des marais salants de Sainte-Anne

Risques majeurs
  • Mise en place d’un pôle de compétitivité en matière de gestion des catastrophes naturelles
  • Mise aux normes parasismiques des édifices publics
  • Soutenir les constructions bioclimatiques et parasismiques
  • Organiser les Assises de la Sécurité civile afin d’établir les priorités, les niveaux de compétences et de gouvernance, les solutions de financement (Etat / CTM / EPCI / Communes)
  • Mettre en place un plan martiniquais de couverture des risques et des secours
  • Poursuivre l’effort de construction et de rénovation des casernements des pompiers et des centres d’entretien
  • Organiser et structurer l’action opérationnelle pour réduire la vulnérabilité des réseaux
  • Favoriser les initiatives citoyennes de sécurité civile à destination des scolaires et des personnes vulnérables
  • Construire et développer le centre de formation caribéen de la sécurité civile (pierre angulaire de la coopération avec les pays de la Caraïbe)
  • Créer une météo des moustiques et demander une habilitation pour solutionner la gestion de la lutte anti vectorielle (dengue, chikungunya)
  • Réaliser l’inventaire des établissements (collèges et lycées) nécessitant une remise à niveau par des protections parasismiques
  • Construire des aires d’atterrissage pour hélicoptères notamment en zones rurales pour la sécurité civile
  • Développer les moyens de géolocalisation comme outils pour le guidage des véhicules de secours, notamment dans les zones isolées
  • Développer, dans la population, la culture du risque par la généralisation de l’information et la formation sur les risques majeurs
  • Créer un plan de sécurisation des populations en cas de catastrophe naturelle
  • Poursuivre l’équipement des Martiniquais en kits de survie et en munir les lieux de survie (écoles et résidences)
  • Renforcer le dispositif régional d’intervention de première urgence
  • Conduire des expérimentations pour la protection de la RN2 contre l’ érosion
  • Mettre en place le Programme de mise aux normes para-sismiques des Etablissements recevenant du public
Education, enseignement supérieur, formation et emploi
Education
  • Mettre en place un schéma éducatif Martiniquais et négocier avec l’Etat une adaptation des enseignements à notre réalité
  • Soutenir la création d’outils et d’expériences pédagogiques développant la connaissance de l’histoire, de l’environnement et de la société propres à la Martinique et à la région caribéenne
  • Élaborer des plans de déplacement scolaire (PDES) associés à un programme de construction d’internats pour favoriser l’excellence de nos jeunes
  • Créer un contrat de parcours scolaire signé par les différents établissements, de la maternelle au lycée et les parents prévoyant les modalités d'accompagnement des élèves lors des périodes de transition entre les cycles
  • Développer l’aide aux devoirs par la mise en place des dispositifs hors temps scolaire en sollicitant notamment la participation des enseignants non affectés pour l’année en cours
  • Augmenter l'offre de places dans les Ecoles de la Seconde Chance et mettre en place des mesures obligatoires permettant de renforcer le partenariat avec les prescripteurs (Missions locales, Pôle-Emploi) afin que les orientations vers les E2C soient réellement effectives
  • Prévention de l'échec scolaire
  • Créer une Agence Territoriale de l'Education responsable d'un Plan à 15 ans, et de la révision de la politique actuelle
  • Moderniser la vie éducative par l’accompagnement du virage numérique et le soutien aux cours particuliers en ligne
  • Activer le Plan "Martinique Trilingue" pour l'apprentissage des langues (français, créole, anglais ou espagnol)
  • Renforcer la lutte contre l'illettrisme des jeunes et des moins jeunes
  • Accélérer l'émergence d'une Ecole de la Réussite (école de la 2ème chance, revalorisation de l'apprentissage et de l'alternance...)
  • Renforcer les moyens matériels et financiers pour les structures qui accompagnent les élèves en décrochage scolaire (type RSMA, maison familiale et rurale, école des parents...)
  • Promouvoir des projets éducatifs en collaboration avec la Guadeloupe et la Guyane
Enseignement supérieur
  • Création d’un second Pôle Universitaire dans le Nord dédié aux Sciences de la Terre, de la Mer et de l’Environnement en partenariat avec la Communauté d’Agglomération Cap Nord et l’Université des Antilles
  • Construction du Lycée Schoelcher (80 M€)
  • Exiger l’augmentation du numérus clausus et obtenir un cursus complet de médecine avec stage à l’étranger
  • Travailler à un statut de l’étudiant
  • Favoriser le succès des jeunes issus des Bacs Pro dans leur poursuite d’études par la création de classes passerelles
  • Définir avec les acteurs de l’université un plan régional de l’enseignement supérieur
  • Développer des formations universitaires professionnelles en alternance en partenariat avec les CFA
  • Ouvrir un pôle universitaire de la mer au Robert
  • Signer avec l’Université des Antilles un Contrat d’objectifs pluriannuel pour 3 ans
  • Favoriser la création d’une école d’ingénieurs à court terme et une Ecole de Sciences Politiques
  • Développer une université de médecine de plein exercice
  • Développer la recherche universitaire (langues, numérique, pharmacopée en lien avec le développement économique)
  • Soutenir la création d’un laboratoire de recherches sur le développement durable et la responsabilité sociétale pour permettre aux organisations de travail d’intégrer de nouvelles pratiques managériales
  • Redéfinir les critères d’aide aux étudiants pour s’adapter à l’évolution des orientations
  • Définir un plan d’accompagnement et d’hébergement spécifique pour les étudiants des classes préparatoires
  • Etablir un plan de construction de résidences universitaires
  • Proposer aux IEP de Province et Sciences-Po Paris, une dynamique d’échanges dans le parcours de formation
  • Mise en place du programme territorial d'achat de livres scolaires pour tous les lycées , en premier lieu ceux du Nord et du Sud
  • Mise en route du plan d'équipement en télésurveillance des établissements scolaires du secondaire
  • Soutien de la modernisation des équipements (mobilier et immobilier) du pôle Martinique de l'Université des Antilles
Emploi et formation professionnelle
  • Développement de formations professionnelles cohérentes débouchant sur une certification de compétences (faciliter l’accès et l’accompagnement à la VAE - Validation des Acquis de l’Expérience)
  • Mettre en place un plan prévisionnel de gestion des départs en retraite, des besoins en personnels non satisfaits et des recrutements pour l’ensemble des administrations et former des jeunes parallèlement (territoriale et état)
  • Renforcer le pré-apprentissage pour permettre aux jeunes décrocheurs de mieux préparer leur accès à l’apprentissage
  • Inciter les entreprises à recourir à l'emploi d'apprentis en insérant systématiquement une clause de “mieux-disant social” dans les appels d'offres
  • Mettre en place le Fonds de dotation social et solidaire pour l'emploi des jeunes grâce aux dons et à la monétisation du compte épargne-temps et l'arrondi solidaire sur salaire
  • Créer un programme de Jeunes Professionnels des collectivités de la Martinique et dans les collectivités de la Martinique sur le modèle des Young Professional Programmes dans les organisations internationales : proposer des packages attractifs pour attirer pour 2 ans les jeunes talents dans des emplois hautement qualifiés au sein des collectivités et également permettre aux jeunes des collectivités de Martinique de vivre une expérience dans une organisation internationale
  • Développer le dispositif Innov’ Inser’
  • L’école de la 3ème chance : parcours adapté offrant aux sortants de prison une prise en charge globale avant leur libération pour faciliter la réinsertion
  • Créer le Réseau Martinique Alternance au sein de la maison de l’entreprise
  • Poursuivre et renforcer une politique de formation alternée
  • Négocier avec les partenaires sociaux la création de Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) pour mieux répondre aux besoins en main d’œuvre des entreprises
  • Former nos futurs entrepreneurs : Plan entrepreneuriat
  • Elaborer un nouveau contrat d’objectif et de moyens (COM 2016- 2020) de l’apprentissage.
  • Mettre en place le Plan Urgence Emploi en concertation avec les acteurs de l'emploi et de la formation
  • Optimiser tous les dispositifs d’aide à l’emploi et négocier les dispositifs dérogatoires nécessaires
  • Mettre en adéquation les plans de formation avec les réalités du territoire
  • Développer les formations en milieu carcéral pour favoriser la réinsertion des détenus
Jeunesse
  • Plan pour l’épanouissement de la Jeunesse avec la définition , avec le Rectorat, d’un nouveau système Éducation/Formation pour réduire le décrochage scolaire, un volet insertion, un volet emploi, un volet logement et un volet mobilité internationale
  • Créer un service civique territorial encadré par des professionnels avec des missions liées à l’environnement, à la prévention de la délinquance, à la santé, à la solidarité avec les ainés, au sport et à la culture des risques naturels et technologiques
  • Soutenir massivement les maisons de la jeunesse et de la culture pour en faire des lieux du lien social impliquant jeunes adultes et ainés
  • Mettre en place un conseil territorial des jeunes, des ainés et de référent(e)s égalité femmes/hommes
  • Créer le Conseil Consultatif des Jeunes auprès de la Collectivité Territoriale de Martinique
  • Accroître la mise en activité des jeunes en finançant à 80 % du SMIC le Contrat Initiative Emploi-Starter (contrat aidé) pour faciliter le recrutement des jeunes par les entreprises de moins de 5 salariés
  • Créer une Banque de Stages pour faciliter les recherches des jeunes scolarisés et étudiants
  • Favoriser le recrutement des jeunes en alternance en développant la conditionnalité des aides aux entreprises
  • Bonifier les primes en alternance pour les entreprises de moins de 20 salariés pour faciliter l’accès des jeunes aux contrats en alternance
  • Faciliter l’accès au logement pour les jeunes : élargir le dispositif de caution locative étudiante (Clé) aux apprentis et aux volontaires de service civique, créer un "chèque logement apprenti", mettre en place un mécanisme d'aide au démarrage pour le paiement des 2 voire 3 premiers loyers, à destination de jeunes engagés dans des démarches d'insertion, créer des appartements sociaux
  • Concevoir avec les professionnels la "garantie santé jeunes"
  • Mettre en place avec les professionnels une offre de garde d'enfants à destination des jeunes s'engageant dans des parcours d'insertion mêlant les aspects d'une crèche maternelle avec une participation obligatoire des bénéficiaires à la vie de la structure
  • Ouvrir une Maison de la Jeunesse
  • -Faciliter l’expérimentation d’approche alternative tant dans la pédagogie que dans l’organisation : mise en place d’un collège ou lycée expérimental
  • Créer une plateforme numérique d'information et d'échange à destination des jeunes martiniquais installés en France hexagonale et résidant en Martinique pour leur donner une visibilité sur les perspectives d'emploi, de logement, les appels à projets, les départs à la retraite
  • Faciliter l’accès au permis de conduire en échange de la réalisation par le jeune de tâches d'intérêt général dans les associations
  • Faire de la mobilité territoriale des jeunes et du public en recherche d’emploi une priorité en dédiant une tarification sociale
  • Poursuivre le dispositif Migration Retour
  • Poursuivre et renforcer le dispositif "Pass Jeunes" : livre, transport, culture, loisirs...
  • Lancer l'acquisition d'un Parc de logements étudiants dans les grandes villes universitaires en partenariat avec les sociétés HLM
Logement
  • Accompagnement des communes dans leur politique d’habitat et de logement notamment, à travers les opérations de résorption de l’habitat insalubre et indigne.
  • Etablir une convention entre la CTM et les propriétaires de logements vacants afin d’élargir l’accès au parc immobilier dans le cadre d’un partenariat avec la collectivité.
  • Labelliser des projets structurants d’équipements, puis lancer des appels à projets à destination des communes, des acteurs économiques et financiers, des bailleurs sociaux pour notamment construire 1 000 à 1 200 logements et résidences service
  • Soutenir les sociétés d’HLM pour un programme de réhabilitation pour la défiscalisation de 700 à 800 logements par an
  • Soutenir la construction de logements intermédiaires et la défiscalisation des investissements publics
  • Augmentation de l'offre de logements
  • Créer un Etablissement Public Foncier en charge de mutualiser sur plusieurs communes l'exploitation foncière
  • Récupérer les logements dégradés (environ 40.000 dont ceux en indivision) afin de promouvoir la cohabitation inter-générationnelle et développer l'activité de cabinets (para)médicaux avec des mesures incitatives
Domaine maritime
Pêche
  • Exiger de l’Etat une réparation en faveur des marins-pêcheurs et des aquaculteurs en adéquation avec le préjudice subi pour développer les métiers de la mer et restructurer l’activité en fonction de l’état des ressources
  • Développer le tourisme pêche avec l’appui des marins-pêcheurs
  • Impulser la création d’une filière de valorisation et de commercialisation des produits de la mer
  • Initier un plan territorial de développement des ports centraux de pêche (5) en investissant fortement sur leur mise aux normes techniques et environnementales (manutention, stationnement, avitaillement des navires, déchargement et stockage des produits)
Ports
  • Accompagner le développement du Grand Port Maritime de Fort-de-France
  • Construire un port au Robert pour favoriser les entreprises du Nord et anticiper le transport maritime vers le bassin caribéen et l’Amérique du Sud
  • Créer un établissement public gestionnaire des ports, des Aménagements de Pêche d’Intérêt Départemental (APID) et des appontements
  • Développer un port de grande plaisance (méga yacht) et des mouillages forains
  • Construire les ports de plaisance de Port Cohé et Odysséa au Robert
  • Etablir un schéma directeur des ports de plaisance
  • Créer un établissement public gestionnaire des ports, des Aménagements de Pêche d’Intérêt Départemental (APID) et des appontements
  • Etablir avec l’Etat un plan de balisage de l’ensemble des ports et mouillages
  • Créer un véritable appontement touristique à Saint-Pierre
  • Réhabiliter des appontements communaux existants afin de développer l'activité maritime notamment sur la côte Caraibe
  • Mise en route d'un port de dégagement au Robert
Social
Handicap
  • Impulser une politique de prise en charge de tous les handicaps
  • Elaborer un agenda 22 visant à intégrer les personnes en situation de handicap dans tous les aspects de la vie : accessibilité, éducation, l’emploi, l’habitat des personnes
  • Sensibiliser l’ensemble de la population au handicap et faire appliquer la loi existante
  • Lancer immédiatement le Programme d’accessibilité Handicap de tous les établissements administratifs recevant du public
  • Financer cette mise aux normes Handicap avec un système de lots favorisant l'intervention d'artisans et de PME locaux
Petite enfance
  • Mettre en place un service public de l’enfance pour favoriser l’intégration dans l’emploi des jeunes parents et soutenir la démographie
  • Ouvrir des accueils de la petite enfance en horaires décalés et expérimenter le service de nuit
  • Mettre en place une Ecole de la parentalité
  • Renforcer l'appui aux politiques de la petite enfance , par l'installation d'assistantes maternelles et la création de crèches d'entreprises
  • Restructuration des services de Protection Maternelle et Infantile pour impulser la mise en place de la "Maison de la Santé et de la Sécurité Civile"
Prévention et lutte contre les addictions/la violence
  • Promotion des structures de prise en charge des Jeunes victimes de la drogue
  • Développer des unités de soins spécifiques pour aider les personnes sujettes aux addictions (drogue, alcool, tabac...)
  • Mettre en place un plan d'actions de prévention, de sensibilisation et d'aide à la reconstruction des femmes victimes de violence
  • Soutien aux associations engagée dans la lutte contre la toxicomanie et la violence
Santé
  • Contribuer à l’ amélioration de l’offre de soins, publique et privée sur tout le territoire martiniquais
  • Lutter contre les "déserts médicaux" en développant notamment des dispensaires de proximité avec des consultations de spécialistes
  • Amplifier les actions de prévention et de promotion de la santé à travers le Centre Territorial de Promotion de la Santé de Martinique
  • Etablir une convention Martinique/Cuba pour la santé, prévoyant l’accueil de médecins dans le cadre d’une équivalence des diplômes et une coopération en matière de recherche et de prévention
  • Accompagner un programme de modernisation des hôpitaux
  • Etablir avec les professionnels de santé, un plan de prise en charge de la santé mentale
  • Etablir, avec les professionnels de santé, un plan visant la sécurité alimentaire et la réduction des risques liés à la malnutrition
  • Développer un plan de lutte contre la toxicomanie
  • Moderniser la médecine nucléaire par l’ installation du cyclotron
  • Développer et encourager la télémédecine
  • Lancer un appel à projet migration retour "professionnels de santé"
  • Soutenir l’action sur les causes nationales de santé spécifiques telles que le diabète
  • Lutter contre les déserts médicaux notamment dans le Grand Nord
  • Equiper la Martinique d’appareils permettant de détecter le taux de pesticides dans le sang afin de lancer un plan de réduction et de prévention grâce à une alimentation saine
  • Encourager la pratique d'activités physiques et sportives y compris par des incitations fiscales
  • Réduire les déserts médicauxpar la mise en place de mesures incitatives
  • Accompagner le redressement du CHUM en coopération avec l'ARS en activant les leviers nationaux
  • Mettre en place la Maison de la Santé et de la Sécurité Civile en charge de piloter la politique de santé territoriale et de réagir aux risques naturels
Social
  • Mettre en place un observatoire de la situation sociale (statistiques, recherches, besoins)
  • Aider les Centres Communaux d’Actions Sociales (CCAS) à mettre en œuvre la démarche Analyse des Besoins Sociaux (ABS) dans le cadre de leur mission.
- Conforter les aides sociales en faveur des personnes fragiles : RSA, Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), Prestation de Compensation du Handicap (PCH)... -

- Territorialiser l’action sociale à travers les maisons du service public et la maison de l’autonomie

- Organiser et professionnaliser le secteur du service à la personne en créant une agence dédiée

- Créer 4 plateformes territoriales de service à la population : Centre, Grand Nord, Nord Caraïbe et Sud

- Labelliser notre expertise sociale et l’inscrire dans une démarche de coopération avec notre espace caraïbe

- Garder nos acquis sociaux et toutes les aides sociales nationales
  • Favoriser le lien intergénérationnel par la création de logements mixtes afin de rompre l’isolement, par la requalification des villas (base de l’aide à la réhabilitation des logements)
Seniors
  • Schéma Gérontologique
  • Centres de consultations gérontologiques
  • Mettre en place une politique intégrée soutenue par le développement d’un service public du troisième âge
  • Organiser un plan "Gran Moun" permettant d’associer différentes solutions d’hébergements et de prise en charge
  • Accompagner et aider les aidants familiaux
  • Proposer un nouveau concept d’ accueil de jour du 3ème âge à échelle humaine doté d’un environnement médical souple
  • Organiser les Assises de la Silver Economie
  • Faire reconnaitre la fonction d’aidant familial et renforcer la plateforme
  • Créer un dispositif formation Sénior pour affirmer les logiques de transmission trans générationnelles (tutorat, mentorat, accompagnement...) et accompagner les projets de création de ce public
  • Créer un réseau intergénérationnel tutorat bénévole sur le territoire pour accompagner tous ceux qui ont besoin de conseils et d’accompagnement notamment les jeunes
  • Renforcer les dispositifs d’accompagnement des tuteurs d’entreprise : identifier les futurs retraités pour mettre en emploi des jeunes en alternance dans le cadre d’un tuilage accompagné
  • Créer de petites unités de vie pour l’accueil des personnes âgées sur l’ensemble du territoire
  • Proposer un nouveau mode d’habiter intergénérationnel permettant une alternative à la construction d’EHPAD
  • Soutenir le maintien à domicile des personnes âgées : maisons habitat sénior, chantiers d’insertion intergénérationnels
  • Structurer et organiser, en partenariat avec l'ARS, la prise en charge de la personne âgée sur le territoire afin d'en réduire le coût pour les familles
  • Renforcer le Plan National "Bien Vieillir" notamment en soutien des accidents de la vie et des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer
  • Développer les structures de courts séjours destinés à soulager les aidants
  • Développer les structures de courts séjours destinés à soulager les aidants
  • Analyser et évaluer la conception des EHPAD
Sport
  • Lancer avec l’État le dialogue sur le plan pédagogique de l’Institut de Formation des Métiers et du Sport
  • Favoriser en intercommunalité des établissements multifonctionnels pour réduire les coûts de fonctionnement
  • Veiller à une amélioration d’une offre structurée pour répondre à la montée des pratiques auto-organisées (randonnée, vélo, sports aquatiques...)
  • Mettre en place un dispositif garantissant un statut favorable aux jeunes sportifs
  • Donner à l’Institut Martiniquais du Sport (IMS) sa vraie dimension au service de la formation des cadres et des sportifs
  • Soutenir financièrement les ligues et comités
  • Soutenir les manifestations sportives : le Tour cyclisme, le Tour des Yoles Rondes, les Traits d’Union en gommier etc.
  • Organiser des mini olympiades intergénérationnelles
  • Définir un plan d’équipements sportifs prioritaires par zone géographique
  • Construire une piste mécanique auto-moto
  • Définir et signer des contrats d’objectifs avec l’ensemble des acteurs du sport
  • Proposer des camps mixtes pour l’entrainement de nos athlètes
  • Soutenir des équipements pluridisciplinaires de proximité
  • Faire du sport notre vitrine en organisant des manifestations de niveau international et en les domiciliant en Martinique
  • Rénovation des stades communaux pour favoriser la mise en place d'un championnat de football semi-professionnel
  • Relancer le Projet de Circuit auto-moto pour répondre aux besoins des amateurs avertis et ainsi offrir un espace sécurisé d'expression aux conducteurs répondant aux normes
  • Promouvoir à l'international les événements sportifs (semi-marathon, compétitions nautiques et auto-moto)
Tourisme
  • Elaborer un schéma de développement touristique basé sur la promotion de l’identité Martiniquaise, de nos traditions, de la création contemporaine et de notre patrimoine naturel.
  • Développement du tourisme médical avec la Caraïbe via la construction d'un cyclotron
  • Créer une conscience touristique collective : poursuivre les campagnes de sensibilisation notamment auprès du public scolaire
  • -Instaurer une démarche volontariste de diffusion et de commercialisation des productions locales de toutes sortes à chaque étape du séjour du visiteur

-Créer un label Martinique pour la filière touristique basé sur la production locale conditionnant les aides octroyées

-Consolider et parachever les choix d’aménagement en faveur du tourisme, de la protection et de la mise en valeur des espaces naturels : espaces d’aménagement touristique, création de réserves naturelles, valorisation des sites naturels et sentiers

-Favoriser l’émergence de projets touristiques innovants liés au développement durable, à la croissance verte et à la croissance bleue : sentiers de grandes randonnées, spots de plongée sous-marine, pesca tourisme

-Développer l’offre dédiée à des secteurs de niche en proposant des produits touristiques adaptés à chaque public : le Tourisme d’affaires, Tourisme des Seniors, Tourisme des Personnes à mobilité réduite, Tourisme sportif (nautique, raids, randonnées, Golf, etc.), Agrotourisme

-Créer un label culinaire créole pour primer 5 restaurants par an

>

Soutenir la création de produits touristiques dans les Espaces d’Aménagement Touristique (EAT) type la Route des Volcans : Fonds-Saint- Denis/Saint-Pierre/Morne-Rouge/Prêcheur, bonifier le soutien à la construction et à la rénovation hôtelière dans ces espaces

  • Création d'un hôtel 6 étoiles à Basse-Pointe pour assurer la montée en gamme de l'économie touristique
  • Définir avec les acteurs socio-économiques l'organisation stratégique de niche à promouvoir
  • Réorganiser le Comité du Tourisme, en redéfinissant ses missions, ses moyens et son organisation pour les adapter aux objectifs définis
  • Inclure plus de socioprofessionnels dans le Conseil d'Administration du CMT (à ce jour 21 élus et 9 professionnels)
Hébergement
  • Renouveler l’investissement hôtelier grâce à un dispositif de refinancement des dettes sociales et fiscales ouvrant l’accès aux subventions (FEDER, Etat) afin de poursuivre la rénovation du parc existant et de relancer des projets de grande hôtellerie
  • Accompagner la construction d'au moins 5 nouveaux hôtels de haut de gamme
  • Mettre en place un fonds de prêt AFD - Banques - CTM - FEDER – au titre de foncières patrimoniales
  • Renforcer les actions pour asseoir la destination croisière en développant les lieux d’escale : Saint-Pierre, Anses d’Arlet...
Croisière
  • Construction d'un appontement à Saint-Pierre pour recevoir les bateaux de croisière
Evénementiel
  • Créer des flux et de l’activité autour des événements phares du territoire que sont le Carnaval, les Boucans de la Baie etc.
  • Définir un calendrier d’événements touristiques de qualité répartis sur toute l’année permettant d’atténuer l’effet de saisonnalité
Tourisme vert
  • Poursuivre la procédure de l’inscription de la Montagne Pelée et des Pitons du Carbet au patrimoine mondial de l’Unesco pour renforcer l’intérêt faunistique, floristique et scientifique de la Montagne Pelée et augmenter la visibilité internationale tant touristique qu’économique
  • Développer l'agrotourisme et le tourisme vert
  • Créer un label Martinique pour les gîtes ruraux
  • Limiter le périmètre de la demande d'inscription de la Martinique au patrimoine mondial de l'humanité à la Montagne Pelée et aux pitons du Carbet.
  • Lancer un appel à projet pour la réalisation du téléphérique de la Montagne Pelée
  • Faire classer la Montagne Pelée au patrimoine mondial de l’UNESCO
Offre touristique
  • Achever la rénovation et la valorisation du Golf de la Martinique afin de le positionner comme un équipement incontournable dans la Caraïbe
  • Favoriser une mise en réseau avec d’autres Golfs de la Caraïbe
  • Valoriser l’hippodrome de Carrère et consolider la filière équestre
  • Concevoir des produits touristiques thématiques, commercialisables clé en main, auprès des Tours Opérators ou des agences réceptives locales : Circuit des Grands écrivains Martiniquais – Césaire/Glissant/Fanon, circuit Grand Saint Pierre, Terre de Rhums, Sentiers des Mornes, Coulée bleue, Collier d’Ilets, Artistes et Artisans, Circuits églises et fortifications etc.
  • Création d'un ensemble de produits touristiques sous le label "Circuit de mémoire" (parcours historique de culture, de populations, de moments..) mettant en réseau et valorisant les structures et les acteurs existants
Tourisme d'affaires
Inclure
  • 2015-10-03 20:55:49
    2015-12-02 15:39:44
  • Politique
    Français
  • Comparatif des programmes des candidats à la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) 2015.
  • Publique
    Publique
  • Creative Commons License CC-BY-SA 3.0 / GNU FDL
    Gérer les sauvegardes

Commentaires

  • Bonjour.La lecture du programme Agriculture sous-entend "nous allons remettre une couche...de moyens"sur l'existant...même si cet existant ne donne pas de résultat.C'est du moins le triste constat que nous faisons,au risque de nous tromper. A aucun moment, dans aucune ligne, n'est prise en compte l'urgente nécessité de rendre le citoyen martiniquais acteur(producteur et consommateur) de son agriculture.Pourtant point besoin d'être issu d'HEC pour comprendre qu'il faut réactiver l'agriculture paysanne, redonner du sens à la vie des quartiers et des personnes,et redonner le goût du travail aux milliers d'allocataires du RSA, que l'on prend à témoin à chaque prise de parole.Nous en sommes en droit de connaître le contenu détaillé des programmes et l'identité es qualité des concepteurs. Malgré le formidable espoir, zot ké décivrè nou! Bien à vous.
    Posté 2015-12-26 03:12:54 par jean claude
  • bonjour. je résume mon 1er commentaire hélas perdu: à quand une politique privilégiant l'individu/le particulier et non plus le collectif/l'institution, abonnés institutionnels aux subventions/fonds européens? à quand une politique agricole avec et pour les paysans, les " comptant pour rien" du système? l'agriculture paysanne est par nature un secteur d'emploi de main d'oeuvre et de création de richesse. quel sort lui est-il réservé? Mettez-donc du contenu aux mots et aux idées, sinon la "hollandisation" guette et la déception/révolte aussi...Bon courage .
    Posté 2015-12-23 07:04:44 par jean claude
  • bonjour. Super intéressant! J'aimerais réaliser une étude de politique comparée sur le sujet. Est-ce possible d'entrer en contact avec l'auteur (principal, puisque c'est collaboratif) de ce tableau? Voici mon e-mail: elisadeb972@gmail.com. Merci d'avance!
    Posté 2015-12-01 15:30:14 par elisa
  • bonjour, je cherche à rentrer en contact avec le créateur de ce comparatif dans le but d'une interview. mail: didix972@hotmail.com
    Posté 2015-11-25 16:24:12 par didix972
  • a voté pour ce Comparatif (J'aime)
    tres intéressant pour comparer et comprendre où sont nos intérets et enjeux
    Posté 2015-11-12 18:37:25 par Sabsa Ba
  • suggère de modifier Mouvement des Travailleurs et Peuple Sans Voix de Martinique - Daniel Gromat en mettant la valeur de Nom à Mouvement des Travailleurs et Peuple Sans Voix de Martinique - Daniel Gromat
    Posté 2015-10-06 16:09:52 par Elections Antilles
  • a voté pour ce Comparatif (J'aime)
    Posté 2015-10-06 15:42:11 par 61312
  • a voté pour ce Comparatif (J'aime)
    Posté 2015-10-05 09:20:05 par Alexis

Laisser un commentaire

Créer des tableaux comparatifs ou listes sur tout !

C'est gratuit et rapide de créer des tableaux originaux

Créer un tableau