Europe Ecologie Les Verts (EELV)

World > Politics
2012-02-03 23:09:50
Discours du candidat
Education
  • Une société éducatrice par une formation tout au long de la vie suppose d’abord la création d’un véritable service public de la petite enfance impliquant l’Etat, les collectivités et le tissu associatif. Il faut aussi créer une “école fondamentale”, de 6 à 16 ans, qui permette à tous les élèves de vivre une expérience commune associant un haut niveau d’exigence culturelle et la découverte du monde professionnel. Cela nécessite que l’enseignement supérieur et la formation continue assument ensemble leur rôle de démocratisation de l’accès aux savoirs, que chaque personne ait droit à un crédit d’années de formation à suivre tout au long de la vie, avec une garantie de revenu.
Santé
  • Une politique nationale de santé environnementale privilégiera la réduction des risques et le principe de précaution à la source par un contrôle strict des produits chimiques, la réduction des pesticides, la sortie progressive de l’incinération en lui préférant la réduction des déchets à la source et le recyclage, ou encore la stricte limitation des pollutions électromagnétique
  • Assurer le droit de toutes et de tous à la santé implique de mettre la lutte contre les inégalités sociales face à la mort et la durée de vie au cœur de la politique de santé. Nous devons opérer une mutation profonde permettant de passer d’un système médical à un système de santé, et, dans cet objectif, décentraliser la politique des soins et instaurer une nouvelle démocratie sanitaire. L’égalité d’accès aux soins et une véritable couverture médicale universelle pour tous et toutes, doit être garantie. Enfin, notre système, prioritairement orienté vers le curatif, doit devenir un système global de santé.
  • Nous mettrons en place une politique de santé environnementale et de renforcement de la santé au travail, une politique d’éducation et de promotion de la santé. Nous accorderons un rôle plus important à la prévention en direction à la fois de la population générale et des groupes les plus vulnérables. Nous veillerons au renforcement des droits à la santé procréative (en particulier l’avortement et la contraception) et à l’évaluation rigoureuse des innovations - y compris dans le domaine des médecines dites non conventionnelles.
  • Nous assurerons la défense et la modernisation de l’hôpital public, la reconnaissance du rôle de la médecine générale dans les soins primaires et le suivi des patient-es, ainsi qu’une place plus importante accordée aux usager-es dans la gestion des soins et de la politique de santé.
  • Nous lutterons pour la reconnaissance du droit à mourir dans la dignité
Emploi et Formation
  • Une économie qui offre de travailler mieux, travailler moins, travailler tous et toutes. Celle-ci doit permettre de reconquérir la fierté du travail, à travers la lutte contre la précarité, le harcèlement, les temps partiels imposés notamment aux femmes. Ce nouveau modèle doit insuffler la création massive d’emplois, non seulement « verts », mais liés au partage du travail, et à une redistribution des richesses.
  • La reprise d’une démarche de réduction de la durée hebdomadaire du travail.
EconomiePour une finance internationale plus responsable et mieux régulée:
  • Nous interdirons les produits financiers les plus risqués et renforcerons les contrôles, instaurerons une taxe sur les transactions financières, réduirons les taux de rentabilité prédateurs de la finance et développerons un pôle financier public. Nous favoriserons la diminution de la taille des banques, retirerons la garantie publique des dépôts aux banques qui réalisent des activités spéculatives sur les marchés financiers et limiterons leur accès aux marchés publics si elles sont présentes dans les paradis fiscaux.
Economie numérique
Fiscalité des particuliers
  • Pour réduire les inégalités par un système fiscal plus juste, mondialement transparent, et une protection sociale consolidée qui réponde mieux aux aspirations de chacune. Dans ce cadre, les revenus indécents seront limités vers le haut par un revenu maximum, vers le bas par un revenu universel, inconditionnel pour permettre à tous et toutes de vivre dignement. La valeur ajoutée sera redistribuée plus équitablement entre salariés et actionnaires et contribuera, par la suppression des flux illicites des paradis fiscaux, à un meilleur partage mondial des ressources de développement.
Pouvoir d'achat
  • L'accès aux besoins fondamentaux - eau, énergie, télécommunications - doit être garanti et couplé à un tarif progressif taxant les surconsommations.
Famille
  • Nous permettrons l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et la reconnaissance légale de l’homoparentalité. Nous simplifierons les modalités de transition pour les personnes trans et assurerons l'égalité des droits (sociaux, civils et civiques) de tou-tes les habitant-es pour mettre en œuvre la citoyenneté de résidence.
Retraites
  • Le droit à une retraite longue et choisie
Immigration
  • Nous régulariserons les sans-papiers, permettrons l'unification du titre de séjour renouvelable de plein droit et adopterons une politique ouverte de visas
Agriculture
  • La politique agricole devra muter vers la promotion d'une agriculture de qualité et durable, qui préserve et crée des emplois dans l’Europe à 27 comme dans le reste du monde - où cela reste l’activité majoritaire. Elle devra produire une alimentation saine, sobre en énergie, et contribuer à préserver l’environnement, au nord comme au sud. Dans cet objectif, la PAC doit être profondément renouvelée, s’appuyer sur des critères environnementaux et sociaux forts, sur le principe de souveraineté alimentaire des grandes régions du monde et sur la régulation des marchés protégeant les produits agricoles et alimentaires de la spéculation.
  • Au niveau national, nous soutiendrons une gouvernance transversale, l’installation de nouveaux agriculteurs et agricultrices, l’appui aux circuits courts, un soutien fort de l’agriculture biologique, une recherche agronomique et un enseignement agricole adaptés, et un moratoire sur les OGM.
Ecologie
  • Une mutation énergétique est impérative : Elle doit permettre l’abandon progressif de l’utilisation des énergies fossiles, et l’arrêt du nucléaire civil en 20 ans. Au plus tard en 2050, la production énergétique devra reposer à 100% sur les énergies renouvelables. Cela implique un plan national d’action pour la sobriété et l’efficacité énergétique, la réduction des gaspillages et de notre empreinte écologique, la prise de décision immédiate de sortie du nucléaire, en fermant tout de suite les centrales et les installations les plus dangereuses ainsi que les plus anciennes, et en n’en construisant pas de nouvelles (ce qui inclut l’arrêt des chantiers EPR).
  • Une réorientation de la politique des déplacements est indispensable pour réduire pollutions et gaz à effet de serre: plan massif d’investissement dans les transports collectifs urbains et interurbains privilégiant la proximité à la grande vitesse, reconversion de l’industrie automobile vers des véhicules moins puissants, réduction des vitesses autorisées, abandon des projets autoroutiers et aéroportuaires, conversion des projets de LGV coûteux en lignes à haute vitesse accessibles à tous, aménagement du territoire et transport des marchandises privilégiant le fret ferroviaire et maritime et les circuits courts, développement des mobilités douces.
  • Une loi d’urgence écologique sera adoptée dès l’été 2012 reprenant les conclusions du Grenelle de l’Environnement
  • Un plan national stratégique pour la biodiversité et une loi sur la Protection et Restauration de la Nature
  • La mer et le littoral feront l’objet d’une politique nationale permettant l’avènement d’une pêche soutenable, le développement des énergies marines renouvelables, la sortie de la crise de l’ostréiculture et la préservation du littoral
Sécurité
  • Mettre l’humain au cœur d'une politique de sécurité et de justice équilibrée, reposant sur la prévention, la dissuasion, la sanction, la réinsertion et la médiation. Il faut créer une police proche des territoires, disposant d'une plus forte autonomie, tout en imposant un moratoire sur la vidéosurveillance aussi coûteuse qu'inefficace.
Justice
  • Il faut garantir les droits des citoyen-nes par l'indépendance du parquet, une augmentation des moyens (notamment pour des pôles financiers et environnementaux), un renforcement des droits de la défense à toutes les étapes de la chaîne pénale (garde-à-vue, instruction, procès, aménagement des peines), un meilleur accès au droit. Nous lutterons contre les justices d'exception.
  • Nous estimons nécessaire de repenser notre modèle de sanction. Nous voulons à la fois donner un véritable sens à la peine par l’amélioration des conditions de détention, un numerus clausus et un moratoire sur la construction de places de prison supplémentaires, mais également et surtout promouvoir les sanctions alternatives à l'incarcération et se donner les moyens d’un véritable modèle de réinsertion.
Logement
  • Un plan d'investissement massif pour la réhabilitation thermique des bâtiments sera engagé visant les 950 000 logements rénovés BBC (bâtiment basse consommation) et 43 millions de m2 de bâtiments tertiaires par an à l’horizon 2020, avec priorité à l’éradication de la précarité énergétique et la rénovation des immeubles les plus énergivore
  • Un des premiers droits est de garantir un logement décent pour chacun par la relance de la construction de logements (800 000 logements dont 150 000 PLAI), le renforcement de la loi SRU, l’encadrement des loyers et du prix du foncier, l’arrêt des expulsions et la réquisition des logements institutionnels et des immeubles de bureaux vacants.
Culture
  • Pour la Culture, il faut notamment défendre les langues régionales, la préservation et l’inventaire du patrimoine immatériel, pérenniser l’emploi culturel, et innover dans les dispositifs de l’intermittence.
Finance
Fiscalité des entreprises
  • Pour assurer la transformation écologique de l’économie: Nous favoriserons la relocalisation de l’activité, appliquerons une éco-fiscalité qui intègre une contribution climat-énergie efficiente et redistributive. Cette nouvelle fiscalité dictera des normes d’accès au marché qui éliminent progressivement les produits les plus nocifs et permettra de lutter contre l'omniprésence publicitaire, l'incitation au gaspillage et l'obsolescence programmée des produits.
Démocratie
  • Une démocratie renouvelée passe par l’instauration d’une VIème République parlementaire. Celle-ci se fera par le biais de l’élection d’une assemblée constituante, sera régionalisée et fédérale (fédéralisme différencié de Régions), s’appuiera sur des systèmes électoraux proportionnels ou préférentiels garantissant la parité et l'accession des femmes à des postes décisionnaires. Elle mettra en place l’élection au suffrage direct des élu-es intercommunaux/ales, ouvrira le droit de vote aux résident-es étranger-es, rendra le référendum d’initiative populaire possible et assurera le renforcement des contre-pouvoirs. Le non-cumul des mandats, y compris dans le temps, ainsi qu’un un véritable statut de l’élu-e permettra d’ouvrir la participation politique à tous et toutes
  • Des citoyen-nes acteurs et actrices de la construction des politiques publiques et de la transformation écologique et sociale : Nous soutiendrons l’éducation populaire, les coopératives d’habitant-es. Nous mènerons une politique en direction des quartiers populaires qui s’appuie massivement sur l’expérimentation citoyenne, notamment des jeunes. Nous aurons une politique d’ouverture de débats et de consultations publics sur les grands enjeux civilisationnels et sociétaux.
Europe
  • Une Europe fédérale, démocratique et citoyenne pour relancer le rêve européen, grâce à de nouvelles institutions, aux compétences élargies, véritablement fédérales, élaborée par une Constituante permettant l’expression d’une véritable citoyenneté européenne, ainsi que la relance des discussions en vue de l'adhésion de la Turquie et des pays de l'ex-Yougoslavie.
Militaire
Autres propositions
  • Une pollinisation réciproque entre science, société et cultures par un financement public de la recherche et de l’innovation ambitieux, mieux ciblé et mieux évalué, l’émergence d’une démocratie scientifique, le partage des biens communs et la protection des droits des internautes
  • Des services publics associant les usager-es : Dégagés des contraintes du profit, les services publics contribuent à la fondation d’une société écologique, juste, solidaire, redistributive, garante des libertés publiques. Ils doivent associer la population, les personnels et les élu-es à leur gestion. Des services publics de l’énergie, de l’eau, des transports, des télécommunications, de la Poste, du logement, du crédit, de l’emploi, etc. sont à (re)construire. Il faut stopper le démantèlement des services publics de la petite enfance, l'Éducation, la Recherche, la justice et la santé et les améliorer. Il faut développer l’économie sociale et solidaire en complément des services de l’Etat et des collectivités publiques.
Programme politique 2012http://www.eelv.fr/4712-projet-2012/
Social Networks
Twitterhttp://twitter.com/europeecologie
Facebookhttp://www.facebook.com/pages/Europe-%C3%89cologie/51603470763
Last update2012-02-03 23:09:50
  • 2011-09-05 00:17:17
    2012-02-03 23:09:50
  • Politics
    Français
  • Public
    Public
  • Creative Commons License CC-BY-SA 3.0 / GNU FDL